.
.

.

Comment gérer la dette d’une pme ?


L’endettement d’une PME fait partie intégrante de la vie de celle-ci. Sans dettes, il ne peut y avoir de croissance, puisque les dépenses permettent d’ouvrir des opportunités alléchantes.
En d’autres mots, l’emprunt est un moyen souvent utilisé pour augmenter ses capitaux propres.
En revanche, les entrepreneurs doivent savoir maîtriser et contrôler le niveau d’endettement. Idéalement, celui-ci ne doit pas être trop élevé, pour avoir accès à des prêts bancaires, mais aussi pour être en mesure de redresser la situation financière en cas de besoin.

Élaborez un budget

Établir un plan financier devrait être la première étape afin de maîtriser les risques et d’éviter le surendettement.
Pour ce faire, recueillez toutes les informations relatives au portrait de vos finances : états de compte, de crédits et de prêts, afin de calculer notamment les différents ratios financiers.
En outre, évaluez l’endettement maximal que peut atteindre votre entreprise. Dans le cas contraire, vous risqueriez de dépasser la limite sécuritaire.
La technologie et les innovations actuelles facilitent grandement la vie des entreprises.
Les applications de budgétisation, par exemple, permettent de suivre aisément les entrées et les sorties d’argent, en plus de créer un plan financier adapté.
Ces outils numériques sont notamment utiles pour gérer un prêt reçu, ainsi que les dépenses quotidiennes de l’entreprise.

Évaluez les options bancaires pour gérer l’endettement

Certains entrepreneurs ont l’impression qu’il faut à tout prix éviter d’emprunter de l’argent.
Au contraire, les prêts sont indispensables lorsque l’on veut se lancer dans un nouveau marché, développer son personnel ou encore acheter du matériel pour le bon déroulement du travail.
Plusieurs types d’emprunts ou de crédits bancaires sont disponibles pour les PME.
En revanche, vous n’aurez aucune chance auprès des banques si vos finances ne sont pas en santé.
Notez qu’endettement organisationnel n’équivaut pas à mauvais dossier !
Il est donc pertinent de rencontrer votre banquier avant que les affaires ne se dégradent. Vous aurez ainsi plus de chance de répondre aux exigences relatives à l’octroi d’un montant.
Présentez-lui votre portrait organisationnel et monétaire, et tentez de négocier le meilleur emprunt selon votre situation.
Dans tous les cas, les facteurs à considérer dans le choix d’un prêt ou d’un crédit sont les taux d’intérêt, la durée du remboursement, et le montant des paiements mensuels.

Envisagez les solutions de prêts en ligne

Outre le soutien des banques, les PME peuvent aussi avoir accès à des prêts de la part d’institutions privées, tels que ceux offerts en ligne.
L’avantage de cette méthode est la rapidité à laquelle vous avez accès au montant. Dans la plupart des cas, 48 heures sont suffisantes pour que le prêteur puisse approuver et envoyer l’argent.
De plus, les enquêtes de crédit ne sont pas habituelles chez les établissements privés, permettant aux entreprises ayant un mauvais dossier d’y avoir tout de même accès.

Soyez à l’affût

Beaucoup d’entreprises québécoises utilisent l’emprunt comme méthode de financement. Il est difficile pour une jeune PME de ne pas contracter de prêts si elle désire croître !
L’important est de toujours connaître votre niveau d’endettement et de ne pas dépasser le maximum.
Demeurez à l’affût de vos entrées et de vos sorties d’argent et prenez les bonnes décisions en matière de finances !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *