.
.

.

Comprendre la loi Girardin


L’Etat encourage l’investissement immobilier dans les Dom-Tom. Les contribuables français investissant dans des matériels industriels neufs ou dans des logements sociaux neufs bénéficient d’une réduction d’impôt sur le revenu sous certaines conditions. Tour d’horizon sur le principe de la loi Girardin.

Les projets immobiliers concernés par la loi Girardin

La loi Girardin est un dispositif de défiscalisation outremer éthique et solidaire à la fois. Elle s’adresse à tous les contribuables français qui réalisent un investissement dans des matériels industriels neufs. C’est ce que l’on appelle loi Girardin industriel. Elle s’adresse également à ceux qui effectuent un investissement dans les logements sociaux neufs dans les départements et collectivités d’outre-mer. Le bien financé doit être loué pendant 5 ans à un exploitant local. L’investisseur bénéficie d’une réduction de son impôt sur le revenu dès l’année qui suit celle de la souscription. Pour en savoir plus sur la défiscalisation que peut offrir la loi Girardin, laissez-vous guider par le site https://www.defiscalisezmoi.com/. Sachez en tout cas que le financement des travaux est facilité de sorte que l’investisseur ne paye que 30% du projet, le locataire finance 10% du projet et le reste est financé par emprunt. Au terme du bail, c’est-à-dire après 5 ans, le bien est remis définitivement à l’investisseur. Au final, il aurait acquis le bien pour un prix de 25% en dessous de son prix réel sur le marché.

Les avantages de la loi Girardin

Investir via la loi Girardin présente des avantages conséquents. Vous obtiendrez une réduction d’impôt immédiate, que ce soit par la loi Girardin Industriel ou la loi Girardin logement social. La rentabilité est attractive dès 2500€ d’impôt. Vous bénéficiez d’un gain d’environ 15% net de votre investissement, en contrepartie de la bonne exploitation du logement social ou des matériels financés pendant 5 ans. Par ailleurs, votre investissement est 100% sécurisé, grâce à une assurance garantie de bonne fin fiscale et financière, tous les aléas financiers et fiscaux sont couverts. Enfin, il faut noter que la souscription à la loi Girardin est très simple, sans formalités complexes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *