.
.

.

Comment décrocher un crédit immobilier ?


Les banques rivalisent d’offres pour attirer les emprunteurs vers eux. Mais elles imposent aussi diverses conditions pour l’octroi du crédit. Elles veulent surtout séduire les personnes présentant un bon profil d’emprunteur. En ayant ce profil « rêvé » des banquiers, vous pouvez facilement comparer leurs offres et obtenir les meilleures conditions d’emprunt. Vous savez donc ce qui vous reste à faire : booster votre profil d’emprunteur. Mais comment ?

Un apport personnel important

L’accord d’un crédit immobilier par un établissement bancaire dépend de la possession d’un apport personnel. Ceci doit être d’un montant équivalent à, 10% minimum du montant à emprunter. Plus cet apport est important, plus vous aurez de chance d’obtenir le crédit. Vous pouvez alimenter le montant de votre apport avec votre épargne, les aides de votre famille ou encore votre héritage.

Un taux d’endettement acceptable

La banque regardera aussi de près votre taux d’endettement pour décider de vous octroyer ou non l’emprunt. Si vous êtes déjà trop endetté, votre chance d’obtenir un crédit immobilier est minime, voire nulle. Votre taux d’endettement ne doit pas dépasser 33% de vos revenus mensuels. Au delà, la banque estime que vous ne pourriez pas vivre correctement et elle vous refusera le prêt. Ce taux prend en compte tous vos crédits en cours. Pour améliorer votre dossier, vous pouvez donc, soit diminuer vos dettes, par exemple en vendant votre voiture pour rembourser intégralement votre crédit conso, soit augmenter vos revenus, par exemple, en trouvant d’autres ressources financières.

De bonnes garanties

La banque doit s’assurer de pouvoir récupérer l’intégralité de la somme empruntée. Elle exige alors à l’emprunteur une assurance de prêt immobilier. Vous pouvez souscrire ce contrat auprès de la banque même ou ailleurs, par exemple sur www.assurandme.fr/, pour profiter d’un tarif plus attrayant. Sachez que la banque n’a pas le droit de vous obliger à souscrire le contrat qu’elle propose. En revanche, il faut que votre contrat d’assurance offre des garanties équivalentes à celui qu’elle vous propose. En fonction de votre situation personnelle, professionnelle, de votre état de santé…, la banque peut exiger diverses garanties comme les garanties décès, perte d’emploi, invalidité permanente et partielle, etc.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *