.
.

.

Le fast close est le graal en matière de consolidation des comptes financiers


Consolider les comptes financiers, c’est-à-dire produire des comptes de qualité dans de brefs délais relève parfois d’une mission impossible. Quand on doit choisir entre le délai d’exécution de l’arrêté des comptes et la qualité même de ceux-ci, on se perd facilement. Grâce au fast close, un outil financier qui a fait ses preuves dans le monde de la comptabilité, vous pouvez réduire considérablement les délais de clôture en proposant une tenue de compte juste, claire et détaillée.

Pourquoi réduire les délais de clôture ?

Tous les services financiers le savent. Il faut faire un rapport périodique sur la finance de l’entreprise. L’arrêté des comptes qui peut se faire à un rythme mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel, est un événement récurrent mettant sous pression les directions financières. Elles doivent répondre à des contraintes internes et externes à l’entreprise pour produire un rapport en bonne et due forme. Les responsables doivent produire des données financières des plus précises en tenant compte des délais exigés par le marché d’un côté et par les régulateurs nationaux et internationaux de l’autre côté. Par ailleurs, ils doivent produire des rapports financiers permettant aux directions générales et opérationnelles de l’entreprise d’évaluer la performance de celle-ci. Ces données financières permettent aux responsables compétents d’anticiper leurs actions dans un environnement à forte concurrence et en mutation perpétuelle. Ces informations permettent aux dirigeants d’être plus réactifs quant à leur prise de décision. Ainsi, il est important de raccourcir les délais de clôture des comptes pour pouvoir ajuster les stratégies marketing ou en élaborer de nouvelles. Il permet donc, entre autres, de gérer les flux intercos (production des comptes par rapport aux restructurations fiscales et juridiques sur le marché), d’améliorer la gestion des informations financières sans recourir à des outils parallèles comme les tableurs, de rationaliser et de mutualiser les données interprétées par les équipes de la direction financière (comptables, trésoriers, contrôleurs de gestion et consolideurs) et de fluidifier les échanges avec les autres départements de l’entreprise.

Quelles sont les étapes du fast close ?

Le but ultime du fast close est de raccourcir les délais de clôture des comptes. Pour que le Fast Close soit un succès, la direction financière doit s’impliquer davantage dans la réalisation des comptes. Il doit mobiliser tous les collaborateurs clés qui détiennent les informations liées aux activités financières (entrée et sortie) de l’entreprise. Mais, il est également impératif de faire appel à des consultants en fast close. Le projet se déroule en quatre étapes. D’abord, il y a le diagnostic qui consiste à évaluer le processus de clôture en cours. Ensuite, il faut améliorer la stratégie adoptée en identifiant le rôle et les responsabilités de chaque acteur sur le chemin critique de la clôture. Le but est de favoriser la réactivité et l’implication de chaque intervenant pour finaliser à temps les comptes. Après, il faut élaborer un plan d’action qui consiste à hiérarchiser les tâches à réaliser. Il faut mettre en place un calendrier de déploiement et affecter chaque intervenant à sa juste place. En outre, il faut mettre en œuvre le plan d’action en testant l’efficacité de chaque comité de pilotage avant de réaliser la clôture annuelle.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *